Pages Navigation Menu

Des bijoux, des parures et des joyaux

L’extraordinaire diamant jaune qui n’est pas un Cullinan !

L’extraordinaire diamant jaune qui n’est pas un Cullinan !

Il y a en Arménie une grande tradition de joaillerie. A l’occasion de l’exposition de joaillerie arménienne qui s’est tenue du 16 au 18 février au Grand Hôtel Continental à Paris, j’en ai plus appris sur ce pays et ses créateurs. On trouve des bijoutiers arméniens partout dans le monde, cette exposition réunissaient des joailliers installés en Arménie, bien sûr, aussi en Turquie, en Géorgie, en Russie, aux Etats Unis, en Europe et même en Asie, en Thaïlande. Et le clou de l’exposition était indiscutablement un « Gros Bijoux »

Diamant jaune taille Asscher

Un diamant jaune de 110 carats en taille Asscher

J’ai passé quelques heures sur leurs sites webs, et je vous annonce déjà le partage de nombreuses de leurs créations. Mais aujourd’hui, je voudrais plus vous montrer une pièce d’exception, un diamant hors-normes, dans tous les sens du terme, puisque son poids et sa couleur le rendent unique au monde. Le diamant jaune de 110 carats est en effet, à ce jour, le plus gros diamant jaune connu en taille Asscher.

Bague Cullinan Jaune

La bague dite « Cullinan Jaune »

Mais, contrairement à ce que disent beaucoup de sites et de journalistes, ce n’est pas un Cullinan !

Le Cullinan est un diamant énorme (3.000 carats), qui a été trouvé en Afrique du Sud, et offert par la république du Transvaal à la Couronne d’Angleterre et donc à Edouard VII, en remerciement de leur soutien lors de la guerre des Boers. Taillé par Asscher, les inventeurs de cette fameuse taille, le Cullinan donnera naissance à plusieurs pierres, qui ornent toutes les joyaux de la couronne.

Mais nulle part, jusqu’à maintenant, on ne parlait de « Cullinan Jaune ».

Jusqu’à ce que Vogue écrive dans un article au sujet de l’exposition (traduction par moi même) :

Le diamant jaune Cullinan n’est pas une exception. Nommé d’après son premier propriétaire, la pierre à la taille Asscher quitte l’Afrique du Sud pour rejoindre les joyaux de la couronne sous Edouard VII. Maintenant un autre pays, l’Arménie, expose la pierre de 110 carats à Co/Art.

J’avoue, j’y ai cru. Et j’ai cherché, cherché, comment le Cullinan jaune pouvait avoir été vendu par la couronne d’Angleterre, ou comment il pouvait être arrivé en Arménie, pauvre pays, anciennement communiste, ayant certainement autre chose à faire de son argent que d’acheter une telle pierre.

Rien, nada. Aucune mention.

Et puis, en retournant sur le site de Co/Art, j’ai relu avec attention le texte de présentation de la pierre, que je vous cite intégralement :)

D’un jaune inégalable (fancy vivid yellow), d’une taille exceptionnelle, et d’un poids de 110 carats, ce diamant jaune est le plus gros en taille « Asscher ».

La présentation « technique ». On note que « le plus gros en taille Asscher » (en effet, il existe quelques diamants jaunes plus gros encore)

Venant des 4 coins de la Terre, les célèbres diamants fascinent de par leur beauté, leur rareté et leur histoire singulière. Transmises de génération en génération, ces pierres suscitent l’admiration.
Parmi celles-ci, le Cullinan a su marquer nos esprits. Ce célèbre diamant doit son nom à Thomas Cullinan, son premier propriétaire d’Afrique du Sud. Cédé en 1907 au roi Edouard VII, il reste aujourd’hui encore symbole de l’héritage de la couronne britannique.

Il fait beau, les diamants c’est bien, etc… ce texte général n’a aucun rapport avec la pierre présentée, il ne le prétend pas d’ailleurs. Il est juste là pour évoquer un diamant extraordinaire, en espérant que son aura rejaillira sur la pierre présentée.

Encore vierge, notre célèbre diamant jaune n’attend qu’à entrer dans l’histoire. Il est aujourd’hui à vous d’en écrire sa légende et de le baptiser aux lettres de votre destin.

Et voilà…. ce diamant jaune n’est pas un Cullinan, ce n’est pas une pierre historique, il est neuf (le gras et souligné, c’est de moi). Mais une jolie astuce de communication, un communiqué de presse rédigé pour des journalistes qui copient et réécrivent sans vérifier leurs sources, et le tour est joué : cette pierre est désormais associée au Cullinan.

D’où vient-elle en réalité ? A qui appartient-elle ? A une mystérieuse société, un « HB Group » introuvable en tant que tel. Une recherche sur internet, avec le mail de contact permet de trouver, finalement, un site de ventes aux enchères à Palm Beach, et un autre bostonjewelryexchange.org , tous les deux extrêmement discrets, mais liés au même mail.

Le monde de la joaillerie et des lapidaires est plein de mystères…

<

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

wholesale jerseys cheap nba jerseys nfl jersey cheap