Pages Navigation Menu

Des bijoux, des parures et des joyaux

Le charme intense des opales noires

Le charme intense des opales noires

On les appelle noires, en réalité elles ont des couleurs intenses, bleu, or, rouge, qui se détachent sur un fond sombre plus ou moins marqué. Les opales noires sont uniquement australiennes, et proviennent quasiment exclusivement de la petite ville de Lightning Ridge, dans le sud-est australien. Ce collier magnifique, intitulé « Shéhérazade » a été réalisé par un joaillier américain, David Freeland, qui a son atelier dans la ville de Tucson, dans l’Arizona, une autre contrée désertique. Beaucoup de joailliers du sed des Etats-Unis incorporent dans leurs bijoux des inspirations améridiennes et pré-colombienne, travaillant avec de la turquoise, des motifs ethniques. C’est ainsi le cas de David Freeland, je vous invite à parcourir son site si vous aimez l’alliance de l’argent et de la turquoise.

Collier d'opales noires serties de diamants avec un gros pendentif en tanzanite

Très beau collier d’opales noires de David Lance.
Photo CC BY NC SA de Cobalt123

Les opales sont taillées avec des formes géométriques et serties dans des grandes formes en or. Le joaillier joue sur les couleurs et sur les formes, mettant à certains endroits des opales aux couleurs identiques, dont les motifs se joignent presque, à d’autres, opposant des couleurs plus bleues à des couleurs plus oranges et donnant un effet de relief pyramidal, par illusion d’optique.

Au centre, les morceaux d’opale sont entourés de diamants montés sur platine. Et au milieu, un très gros cabochon au bleu très intense, en tanzanite.

Si les pierres et les métaux sont précieux, le sertissage, les anneaux sont volontairement assez épais. Il s’agit d’un bijou massif, qui évoque les pectoraux des prêtes mayas, dans une tradition de bijoux « barbares » qui s’accommoderait mal de fines attaches;

Et j’adore !

David Freeland a d’ailleurs fait de nombreux bijoux dans le même style, alliant l’opale au diamant et à d’autres pierres.

J’ai trouve un deuxième exemplaire du collier, mais la pierre du pendentif central est une grosse tourmaline (près de 25 carats) et pas une tanzanite. Les opales sont agencées légèrement différemment.

Un grand collier en opales noires montées sur or 18 carats

Collier d’opales noires par Daniel Freeland

Dans le même style encore, ce bracelet et cet ensemble de boucles d’oreilles assorties à une bague :

Un bracelet avec de gros cabochons d'opales

Bracelet en or 18 carats composé d’opales noire et de diamant

Une bague en or et deux boucles d'oreilles assorties, opales noires et diamants

Grosse bague de type « chevalière » avec un chaton en opale et boucles d’oreilles assorties

Envie de vous faire plaisir ? Le colliers d’opales noires avec la tourmaline a récemment été vendu pour trente-cinq mille dollars. Le bracelet pour sept mille deux cent dollars et la bague avec les clips assortis pour quatre mille cinq cent dollars.

Mais David Freeland fait aussi des bijoux avec des « Opales Lab » qui sont des opales reconstituées de très haute qualité. Le prix tombe très fortement. Enfin le créateur travaille beaucoup aujourd’hui avec des matériaux liés à la mer, notamment le « Spinny Oyster« , un coquillage de la famille des spondyles très souvent utilisé par les indiens pour leurs bijoux traditionnels.

Il marie cette matière avec l’opale noire, comme dans ce superbe collier où les longues plaques de « Spinny Oyster » sont bordées de fines opales taillées en baguette.

Collier en argent composé de plaques de spondyle bordées d'opales.

Collier en argent composé de plaques de spondyle bordées d’opales.

J’ai été terriblement séduite par l’esthétique de ses bijoux, je crois que je vais vous reparler de lui à plusieurs reprises, car son univers est très riche.

<

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>