Pages Navigation Menu

Des bijoux, des parures et des joyaux

Un Photoshop ancien

Un Photoshop ancien

Pourquoi donc parler de Photoshop sur GrosBijoux ? Parce qu’aujourd’hui, en regardant les lots de la future vente de Christie’s, « Magnificent Jewels » qui se tiendra prochainement à Genève, j’ai découvert le portrait photographique de Marie-Christine d’Autriche  qui illustre le royal « devant de corsage », montrant la reine d’Espagne en train de le porter.

Je suis certaine que, comme moi, votre œil va être attiré par la minceur anormale de sa taille, environ 20 à 30 cm de tour de taille de moins que la normale.

 

Photo "officielle" de Marie Christine

La Reine d’Espagne en tenue de soirée, portant sa broche de devant de corsage. Photo prise en 1879, l’année de son mariage.

En ce temps-là, une femme (et un homme, souvent, quand il était bien en chair), se corsetait pour avoir la taille la plus fine possible. C’est Chanel qui jeta le corset aux orties avec ses petites robes et ses tailleurs. Je passerais sur les déformations du squelette, les fausses couches (car on se corsetait aussi pendant la grossesse, pour la dissimuler), et les pâmoisons de ces dames, incapables de respirer normalement.

Je vous montrerai simplement la photo de près (ce qui permet aussi, ne lésinons pas, de voir la broche de plus près) :

Retouche évidente de la photo pour amincir la taille

Si on n’avait pas touché au bras, on aurait pu, avec de la bonne volonté, croire à un effet d’optique

Eh oui ! il ne s’agit pas d’un artifice de couturier jouant intelligemment sur les couleurs et les matières, mais d’une retouche, qui, en ces temps anciens, a dû bien prendre une journée.

Et pendant qu’on y était, Marie-Christine s’est fait faire une petite lipo-succion sur le bras. La correction des bourrelets des puissants n’est donc pas une nouveauté.

Nièce par alliance de Sissi, connue elle aussi pour sa grande minceur, soupçonnée aujourd’hui d’avoir été anorexique, Marie-Christine a été reine dans une époque difficile. Elle a laissé à l’Espagne le souvenir d’une reine irréprochable, alors qu’elle a été largement trompée par son mari. Elle n’était pas une beauté, cela se voit, et elle avait été épousée pour des raisons diplomatiques.

Portrait officiel de la reine en 1891

Portrait officiel, douze ans et trois grossesses après. Une taille normale, encore très fine… et un très beau stomacher !

Le plus étrange, c’est que sur d’autres portraits, elle a une taille normale. Alors, zèle du photographe ? Moment de vanité, ou tentative de séduire, dans une photo qui date des tous premiers temps de son mariage ?

En tout cas, Barbie n’a rien inventé, plus d’un demi-siècle auparavant, des femmes avaient déjà une taille improbable.

Sinon, pour en revenir au bijou lui-même, le devant de corsage est un bijou imposant, qui apparaît en même temps que la mode des robes ouvertes, fermées par un empiècement en pointe, qu’on laçait.

Broche devant de corsage de la reine d'Espagne

La broche en diamant de la Reine, un bijou royal

Selon les époques et les excès de la mode, il pouvait descendre tellement bas que la pauvre femme ne pouvait plus s’asseoir, à moins de s’embrocher elle-même, ou, au contraire, rebiquait presque à l’horizontale. Le devant de corsage peut se porter assez bas, comme le fait ici la reine Marie-Christine, il voisinera alors avec une belle châtelaine, ou bien remonter jusqu’au décolleté, plus haut encore que sur le deuxième portrait.

Il devient alors en anglais le « Stomacher« , littéralement « le bijou d’estomac« , sans qu’il y ait de traduction agréable à l’oreille en français. Bijou très prisé par l’aristocratie anglaise, il a totalement disparu avant la première guerre mondiale. Les Cullinan V, VI et VIII avaient été montés en stomacher, mais pouvaient être séparés pour former deux broches moins imposantes.

La reine d'Angleterre portant la parure Delhi Durbar, avec un Cullinan

La reine d’Angleterre portant la parure Delhi Durbar, avec un Cullinan

J’espère que ce petit épisode de la presse people aux temps des autochromes vous aura amusés…

<

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>